Kris Luyckx nommé président du Conseil disciplinaire néerlandophone

Le 20 avril 2015, notre ministre de tutelle Willy Borsus, en charge des Classes moyennes, a nommé  Kris Luyckx président de la chambre néerlandophone de notre Conseil disciplinaire. Un mandat de six ans a été octroyé A Maître Luyckx, avocat pénaliste bien connu et associé au sein du cabinet d’avocats Desdalex, dont la longue expérience faisait de lui la personne idéale pour occuper cette fonction. Maître Luyckx a ainsi officié en tant que juge suppléant près du tribunal de première instance d’Anvers (2003-2011), de sorte que la procédure à suivre pour statuer n’a plus de secrets pour lui. En tant qu’actuel président du Conseil d’enquête économique pour étrangers à Bruxelles, il connaît bien, par ailleurs, le fonctionnement des juridictions administratives.

À la question de savoir quelle doit être selon lui la priorité du Conseil disciplinaire, Maître Luyckx répond que << chaque organisme professionnel qui se respecte et est reconnu par la loi se doit de disposer d’un système disciplinaire opérationnel. La protection qu’offre ce système, c’est tout bénéfice pour tout le monde. D’une part, il constitue la colonne vertébrale de l’engagement éthique des psychologues agréés. Ceux-ci sont animés des meilleures intentions à l’égard de leurs clients et de leur profession. Un organe de contrôle assorti d’un mécanisme de sanctions pour les collègues qui ne font pas preuve d’une rigueur irréprochable sur le plan éthique, offre à toute la corporation le contrôle en matière de qualité qu’elle mérite. Et d’autre part, ce système assure une protection à l’ensemble des clients des psychologues sous la forme d’un droit de plainte. Souvent, en effet, ces clients sont dans une position de faiblesse lorsqu’il s’agit de dénoncer de mauvaises pratiques. >>

Maître Luyckx considère par ailleurs comme un honneur de pouvoir aider la Commission des Psychologues dans la mise en place du Conseil disciplinaire. << C’est une opportunité et un défi de pouvoir non seulement tracer le cadre dans lequel la jurisprudence disciplinaire se développera, mais de pouvoir également participer à la rédaction de son contenu concret. >> D’après Kris Luyckx, le droit disciplinaire aura pour effet que << la profession de psychologue jouira davantage encore à l’avenir du statut social et de la considération qu’elle mérite. >>

Les autres présidents (des chambres néerlandophone et francophone du Conseil d’appel et de la chambre francophone du Conseil disciplinaire) n’ont pas encore été nommés, mais ils le seront très prochainement. Dès que ce sera fait, tous les membres du Conseil se pencheront sur un règlement d’ordre intérieur qui énoncera les directives concrètes relatives au fonctionnement du Conseil disciplinaire et du Conseil d’appel.


 
Partagez cette page